En ce 30 avril, il y a un siècle, Augustin Cabot partait à l'assaut du Bois du Casque, près de Moronvilliers (Marne).

Récit : 

"Sous le commandement du Général Pétain, les attaques d'Avril 1917 sur les Monts de Champagne furent un succès complet.

Le 7e (RI) s'empara du Casque

Le 14e s'empara du Perthois.

Le 20e (33e DI) s'empara du Têton.

Ce furent des opérations très meurtrières car l'ennemi, occupant les sommets, avait des vues sur l'ensemble des secteurs d'attaque.

Le 7e (régiment d'Augustin) reçoit pour mission de monter à l'assaut du Casque. Mission très dangereuse par suite de nombreux fortins de mitrailleuses installés de part et d'autre et qui n'avaient pu être tous détruits par notre artillerie. Une menace sérieuse venait du Perthois. Sous cette montagne, l'ennemi avait creusé un tunnel de plus d'un kilomètre avec une ouverture sur le Casque. Pendant les tirs d'artillerie, les boches se retiraient sous ce tunnel pour revenir près de leurs mitrailleuses quand le feu se ralentissait. L'assaut ne pouvait être donné qu'après avoir réduit ces mitrailleuses au silence. Et c'est ici que la canon de 37, petit canon des tranchées, fit merveille : deux pièces furent amenées dans nos tranchées, aussi près que possible de l'ouverture du tunnel de Perthois et, après la préparation d'artillerie, par un tir rapide ils empêchèrent les mitrailleurs ennemis de reprendre leur position. Le tir fut si intense que par suite des gaz provenant de la déflagration de la poudre, plusieurs boches furent asphyxiés.

L'attaque du 3e bataillon du 7e RI (celui d'Augustin) eut à venir à bout de plusieurs mitrailleuses dissimulées dans des buissions ou des accidents de terrain et qui, jusqu'au dernier moment, s'étaient tues pour ne pas être repérées par notre artillerie. L'adjudant Guisnier (un des rescapés de Souville) arriva en rampant à un fortin solidement organisé et, par le trou ménagé sur la coupole pour le passage du périscope, lâcha une grenade. 

Dans ce combat meurtrier, en quelques minutes, 17 officiers du 3e Bataillon furent tués. Parmi eux, le Capitaine Popis, héros légendaire du régiment, ayant rapidement franchi les échelons de la hiérarchie et capitaine à 27 ans, commandait un bataillon.

Le brillant succès remporté par son régiment valut les étoiles du Colonel Borius ; mais nous le perdîmes pas, car le commandement de notre brigade lui fut donné. Le Colonel Jordan devait bientôt prendre le commandement du 7e RI.

[...]

Extrait : "le 7ème RI" - Livret rédigé par les soldats du 7e RI  >>> http://fr.calameo.com/read/001195841803529fecc59 

 

L'action menée par Augustin au bois du Casque fit l'objet d'une citation :

Capture cabot augustin Citation 30 avril 1917

 

"Ordre du Régiment n° 52 : A montré pendant le combat du 30 avril 1917 de rares qualités d'audace, de sang-froid. A réussi à repousser l'ennemi qui essayait de reprendre le terrain. Nettoyant un abri, a contribué à faire 14 prisonniers"
Source : fiche matricule d'Augustin Cabot : http://bit.ly/2qi4cjZ

 

Nous avons retrouvé sur ce site une photo qui serait datée du 30 avril 1917 : des soldats allemands fait prisonniers par les troupes françaises.  

La conquête du massif de Moronvilliers - SOUTERRAINS & VESTIGES

Accueil du site >Lieux >Champagne >La conquête du massif de Moronvilliers

http://souterrains.vestiges.free.fr

30 avril 1917 Capture prisonniers 7e RI

 

Les conditions de vie sur place furent très difficiles. Un extrait : 

"Après de si rudes combats, le général Eon pourra dire à sa division qui ne sera relevée que le 1er mai : « Vous avez combattu dans la boue et sous la pluie glaciale, vous êtes restés quatre nuits sans sommeil, vous avez enlevé six lignes de tranchées ennemies sur une profondeur de plus de trois kilomètres au prix d’efforts magnifiques et vous êtes toujours sur la brèche, prêts à supporter tous les sacrifices qu’exigent les opérations en cours et votre devoir envers la Patrie... »

Sur le site Mémoire des Hommes, il y a eu au minimm 70 soldats du 7ème RI morts le 30 avril 1917. Toutes les fiches n'étant pas encore indexées, nous ne pouvons, dans l'immédiat, donner un chiffre précis des pertes et connaitre l'identité des poilus. 

30 AVRIL 1917 Pertes du 7e RI

Pour en savoir plus, voici le lien qui vous mènera au journal de marche du 7ème RI avec le plan de l'attaque du Bois du Casque ; on relèvera aussi les actions héroïques du Lieuteant Dupuy et du Capitaine Poppis.